Obédience : NC Loge : NC Date : NC

Très Sage Athirsata
Et vous tous mes biens aimee chevalier Rose-Croix

Zèle, Discrétion et Fraternité au 17ème degrés

Tout d’abord un constat est à effectuer avant de commencer ce travail car il est de taille. Je rappellerais tout simplement le postula établi par notre Souverain Grand Commandeur au début du colloque de Caen en mars 2012 et dans la lettre d’avril 2012 ; d’admettre, qu’on le veuille ou non, la forte influence Judéo-chrétienne et Gréco-romaine dans nos symboles et nos chemins initiatiques. Pourquoi ? Dans ce travail nous allons effleurer, tant le grade est riche : la chevalerie, les croisades, la bible avec le nouveau testament et l’apocalypse. Tout cela pour tenter d’en tirer les leçons pour le Franc Maçon que je suis.

Le 17ème grade est une préparation au 18ème grade et est le 3ème grade chevaleresque. Les grades chevaleresques seraient apparus des 1738 par le biais des discours du chevalier RAMSAY ; pour qui les croisades et ses chevaliers seraient à l’origine de la « Franc-maçonnerie ». La rencontre et l’alliance des croisés et des religieux de L’ODRE de saint jean de JERULASEM auraient participé à la création des premières loges et exportées ensuite sur notre continent et particulièrement en écosse. Au 18ème siècle « L’Ordre de Société » devient Ordre de Chevalerie et le terme « ORDRE » prend le pas sur les termes « CONFRERIE » ou « FRATERNITE ». Une version du grade de 1760 le nomme chevalier d’occident et en 1763 une autre version intitule le grade : « CHEVALIERS D’ORIENT ET D’OCCIDENT ».

Revenons à la légende du grade :

Géographiquement nous nous situons autour de la mer Morte entre l’Egypte d’un coté et la Palestine de l’autre, en conflit permanant entre les grecs, les perses et les romains. Nous allons voyager entre 350 av JC et 1259 ap JC entre guerres et croisades comme décor.

L’Egypte est sous l’influence des « THERAPEUTES » (ascètes Juif du 1er siècle après JC) et la Palestine sous l’influence des « ESSENIENS » (religieux Juif 11 s av JC – 1 s ap JC), vivant dans les désert, dont un certain JESUS de NAZARETTE serait issu.

Les juifs d’Egypte étaient sous l’influence de l’école d’Alexandrie et s’efforçaient de faire correspondre leur doctrine occidentale avec les traditions grecque (Pythagore). Les juifs de Palestine n’avaient pas de contact avec les grecs et s’efforçaient eux aussi de faire correspondre leur doctrine orientale avec les traditions Perse (KABBALE).

Un autre personnage apparait dans notre histoire « JEAN DE PAPHMOS » (fils de GARMONT patriarche du temple de Jérusalem) il prêche le repentir, la rémission des pêchers. Enseigne la charité, la générosité et la paix.

Il prêche dans le désert et croise le chemin des ESSENIENS. Les Esséniens de leur coté entreprennent de travailler à l’étude et au rassemblement des vérités connus à ce jour à partir des doctrines d’Orient et d’Occident (Platon, Pythagore, les cultures d’Inde, Perse, Phénicie, Syrie, Grec, Egypte etc.) Les livres qui en découlent seront nommés symboliquement livres de la « connaissance Universelle d’Orient et d’occident ».

JEAN aura une révélation qui va le conduire à écrire « L’Apocalypse ». Sur le plan du 17ème grade cela est primordial puisque nous passons de l’ancien Testament ou Nouveau Testament ; des anciennes doctrines aux nouvelles doctrines. Apocalypse voulant dire « REVELATION ». Passer de l’aspect apparent des choses (construction des temples) à la construction du temple intérieur et conscient des guerres à mener contre soi-même.

Sur le plan symbolique « L’Apocalypse » est l’achèvement d’un cycle et le début d’un autre cycle. Faire table rase d’un monde en ruine et rebâtir un monde nouveau bâti sur des valeurs humaines. Energie du chaos (ténèbres) pour redécouvrir la lumière et comme « devoir » la transmettre.

Les Egyptiens nous ont déjà  montré le chemin ; car sur les temples encore visible aujourd’hui cette approche de la lumière et des ténèbres est présente.

Les temples où le Pharaon et les religieux partent du pied gauche sont à L’Est du Nil soit vers le soleil levant (ORIENT) et représente la vie. Les temples où le Pharaon et les religieux partent du pied droit sont à l’ouest du Nil soit vers le soleil couchant (OCCIDENT) et représente la mort. Seul le Pharaon et les religieux peuvent passer de la lumière aux ténèbres et vaincre la mort pour faire renaitre la lumière et la transmettre au peuple.

Il est intéressant de voir dans la multitude de rite ayant patente au G.O.D.F. Que certain rituels travaillent sur cette recherche de la lumière, pouvons nous y voir la réunion symbolique de l’orient et l’occident ?

Alors nos Chevaliers deviendront entre 1096 et 1259 des croisés au service d’une religion contre une autre religion, au service de la conquête de la terre sainte, (un certain Godefroi de Bouillon prendra Jérusalem en 1099) service de la construction d’un « temple matériel » (Salomon et Zorobabel) éternellement détruis par les guerres et les batailles.

En 1259 fait est de constater l’échec des guerres et des croisades. Nos chevaliers guerriers, de l’Apocalypse s’unissent aux maisons d’Orient. Ils fondent un Ordre Théorique et spirituel qui à pour but de porter secours aux plus faibles et protéger le pèlerin. La paix étant l’axe de réflexion.

Tous ceux qui ont travaillé ou aider ou souhaitant travailler sur ce concept peuvent y être admis sous conditions qu’ils prouvent certaines vertus et qualités qui sont : « Le zèle, la fraternité et la discrétion ».

Cet ordre se joindra à l’Ordre de Malte avec pour thèmes la lutte contre : L’intolérance, les préjuger, les fanatismes et l’ignorance.

Alors que nous dis le rituel au 17ème grade fort de toute cette histoire. J’ai retenu deux symboles forts du grade.

Le premier sont « les taches de sang sur la lune ».

Ce symbole illustre l’éclipse de la lumière et de la vérité par les guerres qui ne servent à rien et le passage du Franc-maçon à un autre degré de réflexion, celui de la construction du temple intérieur, de la « Jérusalem céleste » immatériel. De la mise en action dans nos vies des enseignements et légendes acquises.

Le deuxième symbole est l’Heptagone :

C’est la figure géométrique qui symbolise le grade. Un heptagone régulier est une figure géométrique plane composé de 7 coté égaux. 7 est le nombre de la maitrise, le nombre des lettres annonçant l’Apocalypse aux 7 églises de Jean et les 7 jours de la Genèse annonçant la fin d’un cycle et le début d’un autre cycle. Mais c’est aussi union du ciel et de la terre 3 + 4, du créateur le 1 qui va créer le monde et lui donner force beauté et harmonie le 6.

La description du tableau de loge est exactement celle de l’Apocalypse, je cite :

« Et au milieu des chandeliers d’or, je vis quelqu’un qui ressemblait en tout point au fils de l’homme, vêtu d’une longue robe, et ceint au dessus des mamelles d’une ceinture d’or. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme la laine blanche, et comme la neige ; et ses yeux paraissaient comme une flamme de feu… Il avait en sa main droite sept étoiles, et de sa bouche sortait une épée à deux tranchants environné de 7 chandeliers ; sur chacun d’eux sont ses lettres H.D.O.I.P.M.C. ; son visage était aussi brillant que le soleil dans sa force ».

Ce sigle représente les 7 VICES que tout maçon combat sans trêve :

La Haine, la Discorde, l’Orgueil, l’Indiscrétion, la Perfidie, la Méchanceté, la Calomnie. Dans un autre rituel on retrouve la même description de l’Apocalypse mais l’heptagone est entouré par un cercle (point central de la création) aux 7 coins le l’heptagone sont les 7 lettres qui suivent : B.D.H.P.G.F.S. avec 7 chandeliers ornées de 7 bougies. Les mots qui en découlent nous sont déjà plus familier Beauté, Divinité, Honneur, Puissance, Gloire, Force et Sagesse.

Le cercle représente aussi le fait qu’une loge doit être animée d’une seule et même volonté. Tout maçon devra donc avoir une exigence intérieure pour mettre en accord ses actes et ses paroles dans sa vie, avec conscience de ses limites. Il devra combattre pour acquérir de nouvelles vertus et trouver la balance entre les opposés et les contraires afin qu’ils se neutralisent.

J’ai dit.

F\ A\


A170-7 L'EDIFICE  -  contact@ledifice.net \