Obédience : NC Loge : NC Date : NC


Pourquoi la Bible est-elle ouverte au premier livre des Rois
en Loge de Perfection ?


Une de nos trois grandes Lumières, la Bible, accompagne toujours nos travaux en Loge Bleue, avec le prologue de l’évangile de Saint JEAN. Ce texte profondément ésotérique nous transporte d’emblée dans une méditation certaine, et recueillie sur la suite de la Création racontée dans la Génèse.

Que représente le message contenu dans le prologue pour un maçon spiritualiste: la mission salvatrice du futur crucifié du Golgotha personnifié dans le verbe ?

Ce dernier est-il cette lumière qui éclaire nos routes vers la vérité et sur notre condition humaine ?
En  F\M\ Tout est symbole ce qui offre une souplesse d’interprétation selon la sensibilité de notre culture personnelle et qui nous enrichit avec la présence du Tétragramme et du message ésotérique de l’ Apôtre JEAN.

En Loge Bleue nos travaux se déroulent dans une dimension métaphysique indéniable. En Loge de Perfection, nous ne changeons pas de dimension, car la spiritualité n’a pas de multiples conceptions, mais cette fois la Bible est ouverte au Premier livre des Rois.


Je ne vous donnerai pas un rappel historique sur la construction matérielle du temple, mais je vais tenter d’aborder la partie symbolique du Temple de l’esprit qui est le véritable thème de cette planche, car il est destiné à nos valeurs morales et traditionnelles, fondatrices de notre idéal maçonnique.

Donc pourquoi le volume de la Loi Sacrée est-il ouvert au 1er Livre des Rois en Loge de Perfection ?-Dans cette dernière, du 4e au 14ème degré, le Rituel des travaux nous plonge dans le Temple de SALOMON, et nous nous trouvons là en présence même du ROI, incarné dans le Trois Fois Puissant Maître.

En Loge Bleue nous travaillons sur le chantier du même temple, mais dans son état d’édification- c’est dans le Temple inachevé que le Maître HIRAM est assassiné, emportant avec lui la parole désormais perdue. Par contre l’édifice continue à s’élever, grâce à la parole substituée.

Les travaux maçonniques se déroulent dans le Saint des Saints où la  majorité  des symboles rappellent le deuil. Le corps du maître a été ramené dans l’enceinte sacrée par les Lévites, comme autrefois l’Arche d’Alliance. Ces derniers avaient été nommés par MOISE. Aussi chaque M:. S:. se doit de s’identifier aujourd’hui dans un Lévite, parce que serviteur de l’Éternel.
Lors de son initiation au 4e degré, l’Homme nouveau devenu Maître Maçon portant   encore un voile devant les yeux qui ne voyaient qu’un contour flou de la Vérité
La  FM\ forte de l’expérience de la mort d’HIRAM exige du futur Maître Secret  d’avantage de pureté d’intention.  Aujourd’hui en Loge de Perfection et pour la pérennité du Temple, on exige un comportement tout à fait indéniable comme garder le silence, être obéissant et rester fidèle.

C’est le Roi SALOMON  depuis la mort d’HIRAM, qui dirige les travaux.

Cette autorité exige du Maître Secret d’être obéissant au Devoir, tant de fois répété dans le rituel d’initiation du 4e degré  : la F\M\ Est un devoir aussi inflexible que la fatalité, aussi exigeant que la nécessité, impératif comme le destin.

Le MS
\ Se doit de rester au plan initial du Temple à construire, car il en est l’expression de nos valeurs traditionnelles qui n’ont point besoin de s’adapter et d’évoluer avec la mode du moment, car une tradition n’a de valeur que dans son  immuabilité à travers le temps et l’espace.
        
Le MS\  Est appelé un jour à remplacer HIRAM et à retrouver la Parole Perdue. Il n’y parviendra qu‘à condition de pratiquer, dans le silence et le secret de son coeur,  l’introspection platonicienne : “ Connais-toi toi même “.
La méditation dans le silence lui ouvrira le mystère de la connaissance de soi par la clé d’ivoire. La couronne de laurier et d’olivier sera sa victoire sur lui-même et sa récompense dans sa paix intérieure.

Le MS
\ a déjà trois fois  27 ans accomplis, ce qui le détache des choses puériles et prosaïques. Il se doit d’atteindre la sagesse qui est son véritable devoir, sans attendre d’autres récompenses que de pouvoir passer de   l ‘équerre au compas, c'est-à-dire quitter l’horizontale pour aller vers le vertical.

Le drame de la mort d’HIRAM avait momentanément arrêté le chantier du temple. Aujourd'hui en Loge de Perfection,l’autorité royale de Salomon réveille notre conscience à poursuivre nos travaux sous l’évocation de la formule “Ordo ab Chao “.
Toute entreprise humaine ne peut aboutir sans la cohésion du groupe, dans l’obéissance d’une règle et dans la fidélité à un idéal. Notre contrat moral initial garde toute sa valeur, mais il ajoute une contrainte intérieure dictée par notre conscience et notre raison.Le groupe propose seulement une contrainte extérieure sans laquelle le désordre s’installerait à nouveau.

La FM
\  N ‘impose rien, ne retient personne, si le devoir qu’elle se fixe elle même est trop lourd pour nous.
Mais il est vrai qu’elle se désigne comme l’Art Royal dans l’édification de l’esprit. L’édification de notre Temple passe par cette Loi incontournable.
En Loge de Perfection, nos travaux continuent dans le souvenir d’un drame et dans le deuil. Cette parabole de la vertu bafouée et assassinée a pour but de nous remettre sur le long chemin de la perfectibilité en nous dévoilant nos passions liées à notre condition humaine.

La FM\ Universelle continue imperturbablement à ériger le Temple terrestre pour notre bonheur ; elle ne se fixe pas de délai, ni le  coût de son énergie. Pourtant elle a commencé cette noble entreprise depuis fort longtemps, à travers les hommes de bonne volonté avec des résultats heureux ou des échecs annoncés d’avance.

Le Temple maçonnique n’est qu’un édifice terrestre,tout comme le Temple de Jérusalem. Le  premier abrite un idéal, l’autre était la demeure de l’Éternel. Le Temple de Jérusalem a été détruit deux fois, car il n’était qu’une construction.


En Loge de Perfection le volume de la Loi Sacrée, s’ouvre au 1er Livre des Rois, qui relate l’histoire de la construction de ce Temple.

Certes nous ne pouvons occulter le sacré qui plane au dessus de cette volonté à bâtir une demeure à l’Éternel. La F M :.   S’est inspirée de cette symbolique destinée à étoffer son idéal, mais cette symbolique est seulement valable pour l’art de construire un temple terrestre et universel qui oserait à rassembler les hommes dans la concorde et la paix.

Par contre le prologue de l’Évangile de Saint-Jean a un autre dimension spirituelle. Ce message sublime incite notre âme à sonder au-delà des ténèbres, cette lumière qui baigne le Temple Céleste. Nous espérons sincèrement, nous Maçons, du Suprême  Conseil de France que ce message nous montre le vrai chemin qui nous est destiné immanquablement et qui ne peut faire notre bonheur.

M\ D\


A049-L L'EDIFICE  -  contact@ledifice.net \