Obédience : NC Loge : NC Date : NC


Ou sont passés les Mauvais Compagnons

Quand le Compagnon est prêt et qu’il arrive au troisième degré, il arrive au grade terminal des loges symboliques. Il faut noter que ce grade marque à la fois un aboutissement et un départ pour ceux qui voudront aller plus loin.

HIRAM.
Hiram, ou Hiram Abif, qu'il ne faut pas confondre avec Hiram roi de Tyr,
Hiram apparait surtout dans la légende maçonnique du troisième degré des loges bleues, il est le Maître architecte qui construisit le temple de Salomon, le rituel du troisième degré fait en sorte que l'impétrant soit placé à la place d'Hiram et "vive" sa mort (tué par 3 compagnons) pour renaitre à sa place.


LES TROIS MAUVAIS COMPAGNONS.
Il y a un grand nombre des noms attribués aux trois mauvais compagnons, noms qui seraient une déformation du mot Giblim (tailleur de pierre).
(Dans notre rituel : Hahemdath, Haghebouroth et Hakibouth)
Les trois mauvais compagnons qui vont assassiner Hiram symbolisent : l’ignorance, le fanatisme et la jalousie.

Lors du rituel de réception d’un compagnon au grade de Maître, le candidat doit effectuer un retour vers l’intérieur. Son retournement vers l’intérieur, va lui permettre de prendre conscience de la spiritualité potentielle qu’il a en lui : cette parcelle de divinité.
Le rituel nous explique :
« F\ Compagnon, le moment est venu de vous expliquer le haut symbolisme qui se dégage de la Légende d’Hiram que nous vous avons fait revivre, ainsi que l’Initiation que vous venez, en partie, de recevoir.

Hiram, en cette tradition ésotérique, représente la Connaissance signifiée par la lettre « G », révélée lors de votre Réception au Grade de Compagnon, c’est-à-dire la « GNOSE », comme instrument essentiel du Statut de l’Homme et de son Immortalité.
Les Trois Mauvais Compagnons qui l’assaillent sont le véhicule de l’hypostase de l’Erreur, symbolisée par le renversement du symbolisme de la Règle (image de la vérité), du fanatisme, symbolisé par l’Equerre (image de la rectitude) et enfin de l’Orgueil, exprimant l’autorité du maillet que l’on tente d’usurper par ce même Orgueil.
Cette triple mise en garde contre les dangers que court l’Initié, parti à la recherche de son Idéal et de la Vérité, doit vous inciter à la plus grande vigilance, envers vous-même, tout autant qu’à l’égard de la foule ignorante, impropre encore à recevoir certaines Vérités.
Cette première partie de l’Initiation à la Maîtrise est le rappel du symbolisme du Cabinet de Réflexion. Pour arriver à la Maîtrise absolue, il faut que tout ce qui pourrait rester de profane en vous meure définitivement, pour renaître à une vie nouvelle, faite d’abnégation et de dévouement ».

Il s’agit bien de nos mauvais compagnons intérieurs, on retrouve ce thème dans le Bouddhisme :
La maîtrise de ces  trois poisons  (ainsi nommé dans le bouddhisme), L’ignorance, la jalousie, la haine, est l’un des  premiers enseignements que doit acquérir le jeune moine prétendant au nirvana avant même la prise de conscience de l’impermanence de la vie. Sans le renoncement à ses trois « poisons »  il n’est pas possible au bouddhiste d’acquérir leur maîtrise… il s’agisse là d’une étape fondamentale indispensable, incontournable pour pouvoir progresser.
Pour acquérir le grade de Maître : Une transformation profonde a du s'opérer. L'Apprenti était voué au travail matériel de dégrossissement de la Pierre Brute (c’est-à-dire lui-même), le Compagnon au travail intellectuel de réalisation de la Pierre Cubique. Au Maître sera dévolu le travail spirituel consistant à "répandre la Lumière" et à "rassembler ce qui est épars".
C'est la finalité du grade. Mais cette maîtrise n'est pas un don, c'est une conquête de tous les instants, une victoire toujours précaire de l'homme sur lui-même.
La cérémonie initiatique induit la légende du Maître Maçon qui, tombant sous les coups de l'Ignorance, du Fanatisme et de la Jalousie, ressuscitera grâce à l'Union des Frères, seule capable de faire survivre l'œuvre à l'individu.
La morale est très forte, apprenant aux hommes à avoir la foi, à vivre conformément aux idéaux de morale et de vertu, et à tenir leurs promesses.

Le combat du roi Salomon contre les imperfections. L'art royal contre les passions animales.

Cette histoire se passe à l'intérieur de notre conscience tous les jours.
Le récit décrit le combat de l'homme contre ses imperfections.
En nous, Hiram a été assassiné des milliers de fois.


En loge Bleue, le Franc-maçon travaille sur des symboles qui viennent de traditions anciennes, ce symbolisme sert à poser les bases de son enseignement. A chacun de progresser dans la connaissance de soi même.
Le bleu est considéré comme la couleur de la vérité et de la fidélité ; on peut rapprocher cette couleur à la voute étoilée dans le temple, où les vertus de l’amitié et de la bienveillance que doit cultiver tout maçon, sont aussi infinies que le cosmos. La loge bleue est une loge que l’on pourrait appeler « loge symbolique », car elle n’est pas circonscrite à un lieu donné, mais à l’infini de l’Univers.

J’ai dit.

J\M\ L\

7077-6 L'EDIFICE  -  contact@ledifice.net \