Obédience : NC Loge : NC Date : NC

L’Etoile Flamboyante


Il me revient l’honneur de vous présenter ce soir un travail sur le symbole le plus important du grade de compagnon. Vous l'aurez compris, je vais vous parler du chef-d’œuvre maçonnique, l’Etoile Flamboyante, flambeau de la connaissance.

1.    Introduction :

L’Etoile Flamboyante, c’est notre étoile polaire, l’astre de la pensée libre, symbole essentiel du grade de Compagnon, peut-on lire dans les instructions pour le deuxième grade symbolique.
L’Etoile Flamboyante se présente sous la forme d’un pentagramme rayonnant avec en son centre la lettre « G », monogramme de Gravitation, de Génération, de Génie, de Gnose et enfin de Géométrie. Car il est en effet inutile que je vous rappelle que le grade de compagnon, un des plus beaux grades pour beaucoup de maîtres, est un grade scientifique, mathématique et surtout Géométrique.
Ce grade de compagnon est également et intimement lié au nombre cinq : les 5 voyages, les cinq pas, les 5 ans d’âge, les 5 lumières, les 5 batteries, etc... Ce nombre cinq est aussi directement lié à l’Etoile Flamboyante.
Au travers de la symbolique des nombres et de la lettre »G » au centre de l’Etoile Flamboyante, on nous rappelle que la Géométrie est la juste application de toutes les sciences.

2.    Du pentagone régulier et le nombre d’or à l’Etoile Flamboyante

Un pentagone régulier est un polygone qui a cinq sommets et par suite, cinq cotés, inscrit dans un cercle et dont tous les côtés et tous les angles ont les mêmes mesures.
L'angle entre deux côtés consécutifs du pentagone régulier vaut 108°.

Pour commencer, une rapide définition du nombre d’or :

Le nombre d'or, nombre étonnant, mystérieux, magique, a fait parler de lui depuis la plus haute antiquité dans de nombreux domaines tels que la géométrie, l’architecture, la peinture, la nature, …Il serait une expression d’harmonie et d’esthétique dans les arts. Car de tout temps les artistes ont été en quête d'harmonie, de beauté au sein de leurs œuvres. Depuis l'Antiquité, les géomètres et les philosophes ont cru à l'existence d'une proportion privilégiée permettant d'obtenir harmonie et beauté; les artistes de la Renaissance l'appelèrent la proportion divine, ou la section dorée, et qui se transforma par la suite en Nombre d'or.
Le nombre d'or fascine les esprits depuis des millénaires. On le désigne par la lettre grecque φ (Phi) en référence au sculpteur grec Phidias (500 av JC) qui l'utilisa pour travailler sur la statue d'Athéna décorant le Parthénon à Athènes.
Ce nombre irrationnel est l'unique solution positive de l'équation x2 = x + 1. Il vaut exactement 1+ √5)/2 soit approximativement 1,618 033 988, je dis approximativement car son écriture décimale est infinie.
Il intervient dans la construction du pentagone régulier et du rectangle d'or.

Construction du pentagone, puis du pentagramme et pour commencer, construction du pentagone régulier :
 6001-L-1  6001-L-2  6001-L-3
Sur un cercle (C) de centre O, on trace deux diamètre perpendiculaires.
On place le point I, milieu du rayon [OD].
On trace le cercle de centre I et de rayon IA.
Il coupe [OB] en J.
On trace le cercle de centre A et de rayon [AJ].
Il coupe le cercle (C) en deux points E et F.
Le cercle de centre E et de rayon EA coupe (C) en G (et en A).
Le cercle de centre F et de rayon FA coupe (C) en H (et en A).
AEGHF est un pentagone régulier.

Puis du pentagramme :

Pour obtenir un pentagramme à partir d’un pentagone, il suffit de tracer les cinq diagonales du pentagone. Ce  pentagramme, que nous venons de construire, contient aussi de multiples triangles isocèles dont les longueurs des cotés sont en proportion d'or. De tels triangles sont appelés triangles d'or.
6001-L-46001-L-5 Le pentagone régulier est une figure d'or car la proportion entre une diagonale et un côté est le nombre d'or.
AC/AD = φ


Le triangle ABC et le triangle ACD sont tous deux des triangles isocèles dont les longueurs des côtés sont dans le rapport du nombre d'or : ce sont deux triangles d'or

Ce rapport purement géométrique défini sur un polygone régulier a probablement été la première définition grecque du nombre d'or

On pense que le pentagramme était le signe de ralliement des Pythagoriciens. Car il était considéré par les anciens comme un symbole universel de perfection et de beauté. On le retrouve dans des créations artistiques, sur certaines monnaies, dans les rosaces des cathédrales, sur des drapeaux et les insignes de certaines sectes.
Le Pentagramme est un signe de Salomon qui date de la plus haute Antiquité.
Il est le symbole universel des cinq grandes sources d’unité soit, l’Amour, la Sagesse, la Justice, la Vérité et la Vertu (toujours le nombre cinq)

Le pentagramme en association avec l’homme :

6001-L-66001-L-7

"De Harmonia Mundi totius", 1525, Venise, xylographie
Médiathèque Michel Crépeau - La Rochelle


L'Etoile à cinq branches pointe en haut représente l'homme ou l'esprit uni aux 4 éléments, l'eau, l'air, la terre, le feu. (Encore le Nombre cinq)
Le Pentagramme ou l'Étoile flamboyante des francs-maçons, est donc un pentacle des plus complets. Cette figure désigne surtout l'Homme, et c'est dans cette acceptation que j’aimerai vous le présenter.
La pointe supérieure représente la tête, les quatre autres pointes, les membres de l'homme. On peut aussi considérer ce pentacle comme image des cinq sens.
« L’Homme est appelé à développer en lui un principe plus fort que les éléments. L’homme surmonte l’animal, cinq s’impose à quatre. La quintessence a prévalue sur le quaternaire des éléments. Le cinq est le nombre de l'Homme : les 5 doigts de la main, les 5 extrémités, les 5 sens : vue, ouïe, toucher, goût, odorat.
Mais cette représentation du pentagramme avec le corps humain est également intimement lié au nombre d’Or, 1+ √5)/2 soit je le rappelle environ 1,618 033 988
Les sculpteurs grecs considéraient que le corps humain était bâti selon cette proportion, considérée comme la plus harmonieuse qui soit. Ainsi, dans leurs représentations, la longueur du tronc =1,618 fois celle de la tête, et les jambes =1,618 fois celle du tronc. L'Homme devenait alors un symbole d'harmonie, le corps humain étant bâti selon des proportions harmonieuses.
L'Etoile est alors assimilée à l'Homme.

L’Etoile Flamboyante au Grade de Compagnon :

Un petit poème pour illustrer l’Etoile Flamboyante :

« Sur le chemin de l’étoile est la quête
De celui qui cherche l’illumination.
Au-delà des êtres et des nations,
A la recherche de la parole perdue,
Aux ténèbres de l’esprit voilé
La lumière de l’Etoile Flamboyante
Guide et illumine l’âme vaillante
Et indique au pèlerin la direction secrète.

Entre le ciel et la terre, entre l’esprit et la matière,
Sur la voie de l’illumination mystique,
Selon les rites de l’initiation antique,
Tracée entre l’équerre et le compas,
La lumière de l’étoile  donne les pas.
Ainsi est l’homme entre les Ténèbres et la Lumière.

Au centre est le divin principe
Au fond du cœur de l’initié,
Dans l’amour il est fortifié.
Car dans le pentagramme élancé
La dimension de l’homme est tracée.
Elle guide le compagnon et elle l’émancipe »

Dans la Loge, la place de l'Etoile Flamboyante est à l'Occident, entre le Ciel et la Terre, entre le Soleil et la Lune, entre la voûte étoilée et le pavé mosaïque.
L'Homme est l'intermédiaire entre les extrêmes. Il se situe entre le Ciel et la Terre, le monde matériel et le monde spirituel.

L’Etoile Flamboyante à cinq pointes, qui porte la lettre G en son milieu, est le centre de la loge. Elle éclaire le centre d’où part la vraie lumière qui éclaire les quatre parties du monde.
Mais il faut constater que si l’Etoile Flamboyante reste tout particulièrement le symbole du Compagnon, il convient de constater qu’elle ne lui est pas exclusivement réservée car, si tel était le cas, elle ne figurerait jamais sur le tableau de loge du premier grade.
Ainsi l’Etoile Flamboyante trônant dans la partie supérieure de la loge indique aux Compagnons mais également à tous les maçons, en leurs grades et qualités, de voir et de suivre le chemin tracée par elle.
Notre chemin est simplement celui sur lequel nous avançons. Nous sommes destinés à voyager et à briller, à nous élever et à devenir meilleurs.
Qu’est-ce que nous serions sans notre intelligence, sans les connaissances acquises dans un dur et lent cheminement, sans les niveaux que nous nous fixons pour objectifs, sans la volonté de continuer et poursuivre ensemble la quête de la vérité qui passe par la survie de l’humain. Celui-ci en tant qu’édifice a été construit, nous devons l’éclairer et lui donner vie. La lumière éclaire l’œuvre, elle aide à la voir et à la comprendre.
Avec sagesse, force et beauté notre esprit dessine le chemin.
Les cinq sens sont des capteurs qui nous avertissent et nous informent de notre environnement.

3.    Conclusion

Pour effectuer ce travail et les recherches nécessaires, j’ai vraiment pris conscience du rôle de l’Etoile Flamboyante dans la Franc-maçonnerie en général et au grade de Compagnon en particulier. L’Etoile Flamboyante est un appel à la découverte et au voyage.
Elle flamboie parce qu’elle attire et purifie comme le feu dont nous avons ressenti la chaleur lors de l’initiation.
Je dois avancer et progresser sur mon chemin en me laissant guider par la lumière de l’Etoile Flamboyante, avec mes certitudes, mes hésitations, ma conscience, mon environnement, mes expériences et ma connaissance. Découvrant ce chemin, je saisirai alors l’ampleur de mon ignorance.
Comme je l’ai déjà précisé, la lettre G signifie entre autre Géométrie, soit le fondement de toute science dont nous sommes les constructeurs, celle des maçons, que Pythagore nous a léguée.
Pour le maçon la géométrie c'est en tout premier lieu ' cultiver l'esprit de géométrie '. C'est travailler sur les symboles, les outils (l'équerre et le compas) afin de former des hommes libres.
G signifie aussi Gravitation, Génération, Génie, Gnose, c’est la septième lettre de notre alphabet latin indiquant le chemin de la marche à suivre. Sans la morale, des objectifs atteignables et nécessaires, le besoin d’aimer son prochain, la fraternité universelle, l’homme retournerait dans les dispositions d’il y a quelques dizaines de siècles. Les nouveaux outils qu’acquiert le Compagnon doivent l’aider sans cesse à polir sa pierre.       
Nos symboles représentent le chemin, lignes géométriques qui servent au maçon pour donner à sa pensée la cohérence d'une forme équilibrée qui servira ensuite à façonner l'œuvre maçonnique afin qu'elle soit harmonieuse solide et indestructible.
Alors travaillons afin de réaliser cette harmonie à laquelle aspirent les bâtisseurs du Temple.
En tant que compagnon et enrichi de cette expérience, je rejoins le centre de notre étoile flamboyante en vous remerciant de m’avoir écouté.

Vénérable Maître, et vous tous mes Frères, en vos grades et qualités, j’ai dit.

P\ T\


6001-L L'EDIFICE  -  contact@ledifice.net \